King on Screen : un documentaire inédit sur les adaptations de Stephen King

Sème la terreur

King on Screen est un documentaire français actuellement en préparation, réalisé par Daphné Baiwir et produit par Sebastien Cruz, des Films de la Plage.

Un projet considérable et ô combien intéressant qu’il va falloir suivre de près si vous aussi, vous êtes un adepte de l’écrivain et plus particulièrement des adaptations de ses oeuvres à l’écran.

Affiche documentaire King on Screen

Affiche réalisée par le très talentueux François Vaillancourt, bien familier de l’univers de King.

Le Roi à l’Écran

La particularité de ce projet et ce qui le rend jusque-là inédit, est que le documentaire va essentiellement s’axer autour des témoignages d’invités, ayant été amenés à travailler de près sur les adaptations de l’auteur.

Accrochez-vous, ce qui suit va vous faire flotter : King on Screen réunit pour le moment pas moins de 15 invités de prestige, notamment Frank Darabont (Les Évadés, La Ligne Verte, The Mist), Mick Garris (La Nuit Déchirée, Le Fléau), Mikael Håfström (Chambre 1408) ou encore Tom Holland (La Peau sur les Os).Quelques-uns des invités de King on Screen

Le but ? Nous faire vivre les adaptations de Stephen King à travers les yeux et le vécu des cinéastes ayant adapté Stephen King à l’écran.

Un documentaire par des fans et AVEC les fans

King on Screen c’est également un projet qui veut intégrer les fans, tout au long du processus. Parce-que la réalisatrice est elle-même une grande fan de l’auteur, son ambition est de nous emmener dans ce fabuleux voyage avec elle. Aussi nous invite-t-elle a rejoindre la communauté créé autour du projet, où nous pourrons avoir accès à toutes les actualités du projet, commenter, suivre le tournage en temps réel et visionner du contenu exclusif !

Vous souhaitez vous impliquer d’avantage ? Sachez qu’un système de parrainage existe, qui débloque des contenus inédits et exclusifs et qui implique encore un peu plus les ambassadeurs dans l’aventure. Pour devenir ambassadeur KoS, rien de plus simple : visitez le site officiel, cliquez sur “Suivre le tournage” et inscrivez-vous à la newsletter. Les instructions vous seront envoyées dans les jours suivants.

Enfin, une campagne de crowdfunding est disponible sur Kiss Kiss Bank Bank, où les fans peuvent contribuer et avoir accès à des contenus et surprises exclusives.

Ils n’attendent plus que vous

De nombreux contenus sont déjà disponibles sur différentes plateformes, de quoi nous faire découvrir les éléments du documentaire plus en détail, et nous mettre sévèrement la bave à la bouche, un peu comme Cujo finalement.

Le site internet officiel, qui regorge d’easter eggs.

La possibilité de s’inscrire à la newsletter pour revoir des infos en avant première.

La page Facebook de King on Screen.

Le groupe Facebook KoS, ou déjà des milliers de fans échangent entre eux et AVEC la réalisatrice, le producteur et leur équipe. Une mine d’information à ne pas rater.

La chaîne YouTube du projet, qui dévoile régulièrement de nouvelles vidéos et trailers.

Le compte Instagram.

Le compte Twitter.

Le site officiel de François Vaillancourt, l’artiste à l’origine de l’affiche officielle du documentaire (allez y jeter un oeil, ça vaut le détour).

Une campagne de financement participatif, avec de nombreux avantages exclusifs à la clé.
Petite info rien que pour vous, amis noctambules : le trailer officiel y a été dévoilé en avant-première : à suivre de près on vous dit.

Et puisqu’une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, Terreur Nocturne a eu la chance de pouvoir s’entretenir avec Daphné Baiwir et Sébastien Cruz.

L’occasion de discuter du projet plus en détails, et de faire la connaissance de ces deux personnages vraiment sympathiques et terriblement passionnés, désormais embarqués dans le King Universe pour y laisser leur griffe, qui nous n’en avons aucun doute, sera sublime.

Lire l’article :
Découvrez qui sont Daphné Baiwir et Sébastien Cruz et laissez-vous emporter dans ce projet avec eux : interview de la réalisatrice et du producteur de King on Screen.

Sème la terreur

Cet article vous a plu ? (Ou pas), faites-le nous savoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.